Archive

Category Archives for "Césarienne"

La césarienne et ce qu’il faut savoir

enceinte

Lorsqu’une femme attend un bébé, celle-ci peut, selon les cas, accoucher par voie basse ou par césarienne. Que cette intervention ait été planifiée ou décidée au dernier moment, la césarienne reste un acte chirurgical contrôlé, permettant d’éviter à la future maman et à son nouveau-né de subir un accouchement à complications. Lire plus…

Césarienne : la procédure de l’opération

césarienne préparation procédure opération

Donner la vie est sans doute l’événement le plus magique que tout être humain est donné de vivre. Le jour J, la venue au monde de bébé peut se faire par césarienne (tout savoir sur la césarienne). L’opération se déroule alors d’une façon bien précise…

Mettre au monde un bébé

Il existe différentes façons de mettre au monde un bébé. Il y a bien sûr l’accouchement par voie naturelle. Dans des conditions spécifiques, une césarienne peut être programmée. La technique la plus connue sans doute celle de « Pfannenstiel ». Actuellement, la plus utilisée est la « Joël-Cohen ». Cette intervention implique moins de sang perdu et est plus rapide. Dans tous les cas, les étapes de l’opération sont rigoureusement respectées par le praticien.

L’incision de la peau

L’incision s’effectue à deux centimètres au-dessus de l’os pubien. En général, celle-ci se fait horizontalement. Il est tout à fait possible qu’elle soit verticale, notamment en cas d’extrême urgence ou chez une femme en situation de surcharge pondérale.

La laparotomie ou l’écartement des muscles abdominaux

Après l’incision de la peau, le praticien va s’intéresser à l’aponévrose qu’il va écarter avec un bistouri puis à l’aide des doigts. Après cette tâche, il écarte les muscles des abdominaux au niveau de la ligne verticale sur le nombril en utilisant uniquement les doigts.

Inciser ou contourner le péritoine

Auparavant, le péritoine était incisé afin d’accéder à l’utérus. A présent, celui-ci est contourné en déplaçant la vessie et atteindre l’utérus. Dans le jargon, il est question de césarienne extrapéritonéale. Cette méthode est moins invasive et occasionne moins de douleur au lendemain de l’intervention. Par ailleurs, la jeune maman récupère plus vite.

L’hystérotomie : l’ouverture de l’utérus

Dans le cas d’une césarienne effectuée en fin de grossesse, l’incision est réalisée par « segmentaire traverse », ce qui veut dire que le segment au-dessous de l’utérus est incisé horizontalement. Pour une césarienne faite avant le 7e mois de grossesse, le docteur fera une incision directement sur le corps de l’utérus. On parle alors de césarienne corporéale.

Prendre le bébé et le faire sortir

Vient ensuite l’étape la plus attendue : la récupération du nouveau-né. Le bébé est retiré depuis la petite ouverture sur l’utérus. La plupart du temps, c’est la tête que l’on voit en premier. Et pour un bébé en position siège, ce sont les fesses qui se voient. Après l’extraction du nourrisson, le cordon ombilical est sectionné et le placenta retiré.

Refermer tous les muscles et membranes

Une fois que bébé est sorti du ventre de sa maman, vient le moment de refermer. Pour ce faire, il faut, dans un premier temps, refermer l’utérus. Le praticien s’occupe ensuite du péritoine (dans le cas où celui-ci a été sectionné) puis des muscles. Enfin, il faut refermer la peau.