La césarienne et ce qu’il faut savoir

enceinte

Lorsqu’une femme attend un bébé, celle-ci peut, selon les cas, accoucher par voie basse ou par césarienne. Que cette intervention ait été planifiée ou décidée au dernier moment, la césarienne reste un acte chirurgical contrôlé, permettant d’éviter à la future maman et à son nouveau-né de subir un accouchement à complications.

Qu’est-ce que la césarienne et quand est-elle décidée ?

La césarienne est un acte chirurgical qui consiste à mettre un bébé au monde par « voie haute » en effectuant une incision au niveau du bas du ventre, à la hauteur de l’utérus. Une césarienne peut être envisagée dans le fil de la grossesse ou fixée en plein accouchement. Elle peut donc être décidée durant le travail, après avoir essayé un accouchement par voie basse. Si la césarienne a été planifiée à l’avance, la date de la mise au monde est établie généralement douze à quinze jours avant terme alors que l’utérus est encore au repos. A ce moment, il s’avère plus simple d’intervenir dans la mesure où les contractions n’ont pas encore commencé.

Les motifs du recours à la césarienne

Plusieurs raisons peuvent entraîner un accouchement par césarienne. En effet, ceci peut être dû à une pathologie du fœtus ou de la future maman. Dans le cas où le bébé manifeste un retard de croissance, ou si le placenta recouvre le col de l’utérus causant alors une hémorragie, la césarienne est requise. En outre, si au moment de l’accouchement, la mère présente une poussée d’herpès génital, il peut également s’avérer nécessaire d’opérer par voie haute pour éviter le risque de transmettre le virus au nouveau-né. Il est par ailleurs à savoir que 30 % à 35 % de ce type d’intervention sont dus à une disproportion entre le volume de l’enfant et le bassin de sa mère. Le praticien décide aussi de procéder à une intervention si le bébé ne se présente pas la tête la première.

Le déroulement de la césarienne

Pour commencer l’opération (voir notre article sur la procédure de l’opération par césarienne), le chirurgien effectue une incision de la peau, à l’horizontale, à trois centimètres au-dessus de l’os pubien. Ensuite, il écarte les muscles de la paroi de l’abdomen afin d’accéder à la cavité où est implantée l’utérus. Après quelques minutes, le praticien parvient à faire sortir le nouveau-né. Le cordon ombilical est sectionné puis le bébé peut dès lors être présenté à sa maman avant de bénéficier des soins usuels, donnés pour un accouchement par voie basse. Entre temps, le chirurgien retire le placenta, s’assure que l’utérus est vide puis le referme très vite pour éviter une hémorragie. Suivant les usages de la maternité, la peau est cousue avec des agrafes ou des fils. La durée de l’intervention dure généralement entre une demi-heure à une heure.

Préparer l'arrivée de bébé

Recevez mon livre gratuitement

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir mon livre gratuitement :