L’accouchement par voies naturelles et ce qu’il faut en savoir

femme enceinte médécin sage femme

Egalement nommé accouchement par voie basse, l’accouchement par voies naturelles est le mode de mise au monde le plus ancien et sans doute le plus courant. Procédure entièrement naturelle, il permet au nouveau-né de naître en douceur.(voir aussi notre article sur la procédure d’accouchement par voies naturelles).

femme enceinte médécin sage femme

L’enfantement par voie basse en bref

Lorsqu’un enfant naît par les voies naturelles, cela signifie qu’il est mis au monde par l’entremise des voies génitales de sa mère. Cette technique se déroule en trois phases clés, à savoir la dilatation du col, la naissance et la délivrance. Il s’agit du type d’accouchement le plus usité. Souvent long, il caractérise les enfantements n’ayant engendré aucune complication ni prise en charge spécifique. Cette mise au monde est une méthode naturelle, bien qu’elle ne soit pas la plus facile. En réalité, l’accouchement pas voies naturelles se base sur une mécanique très complexe dont la durée peut se prolonger sur plusieurs heures.

femme bébé bisous accouchement

Les différentes étapes de l’accouchement par voies naturelles

 

– La dilatation du col

La première étape de l’accouchement est la dilatation du col de l’utérus. Lorsque celle-ci est constatée, cela veut dire que le travail a effectivement commencé. Si la future mère dépasse le cap des trois centimètres de dilatation, cette dernière est envoyée en salle d’accouchement et est placée sous monitoring au cours de toute la durée de l’enfantement. Ce, afin de veiller sur les contractions ainsi que sur le rythme cardiaque du nouveau-né. Elle sera également placée sous perfusion afin de bénéficier des substances indispensables telles que le glucose et si besoin est, des antibiotiques ou des ocytocines afin d’intensifier les contractions. Dans le cas où la poche des eaux ne s’est pas rompue de manière naturelle, l’accoucheur peut entamer la rupture de la membrane.

– L’expulsion et la naissance

Lorsque le col de l’utérus arrive à dilatation complète, c’est-à-dire à 10 centimètres, la seconde étape de l’accouchement peut débuter : la mise au monde de l’enfant. Durant près de 30 minutes, elle est rythmée par des contractions plus longues et plus rapprochées. La tête du bambin exerce une pression sur les muscles du périnée, ce qui engendre l’envie de pousser. C’est la phase de la descente. La tête de l’enfant se met alors à sortir et le médecin commence à dégager posément, une épaule puis une autre et le reste du corps sort lentement. Le nourrisson sorti, l’accoucheur sectionne le cordon ombilical.

– La délivrance

Dernière étape qui dure généralement entre 5 à 15 minutes, la délivrance se caractérise par l’évacuation du placenta. Au cours de ce dernier stade, des contractions utérines vont se poursuivre, mais sont moins intenses. Celles-ci aident le placenta à s’enlever. Le praticien applique alors une pression sur l’utérus, et le placenta est extrait.

Préparer l'arrivée de bébé

Recevez mon livre gratuitement

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir mon livre gratuitement :